syndrome de l'imposteur

Syndrome de l’imposteur et valeurs

Le syndrome de l’imposteur n’existe que parce que tu n’as pas conscience de ta valeur ».
.
Se reconvertir ou être dans un moment de transition dans sa vie professionnelle exige beaucoup de confiance pour faire ce grand saut. Se sentir crédible et légitime n’est pas forcement naturel pour tout le monde. Et dans ces cas là on parle de syndrome de l’imposteur: une forme de doute maladif, les personnes rejettent tout mérite lié à leur travail et pensent que leur succès est attribué à des éléments extérieurs (la chance, leurs relations, des circonstances particulières…). Ces personnes se voient comme des usurpatrices qui abusent leurs clients, leurs collègues, leurs amis et s’attendent à être démasquées. .
Cela se traduit par une gros manque de légitimité face à notre nouveau terrain de jeu. La personne doute de ses compétences, de ses capacités et cela entame sa confiance en elle…

Si ce syndrome te parle…  tu peux mettre des choses en place toi même:
(Moi , imposteur, non jamais ! je ne vois pas de quoi tu parles…)

– identifier tes talents, tes forces et tes compétences
– clarifier tes challenges (ici je ne parlerai pas de lacunes ou de défauts, car je considère qu’il n’y a ni mal ni bien : pas de hiérarchie, seulement des différences – passer à l’action, en s’inspirant de la méthode Kaizen: un pas après l’autre, jour après jour.
Le sentiment de légitimité pourra s’ancrer durablement par la répétition d’actions tout en s’appuyant sur nos acquis (compétences et points forts). Il ne s’agit pas de vouloir se changer ou s’améliorer à tout prix, mais d’accepter ce que nous sommes aujourd’hui pour en offrir le meilleur.


———————————————-
Sandra, Coach carrière et business
Hyper -active -créative -sensible -connectée
J’accompagne les salarié(e)s en reconversion et les entrepreneur(e)s qui veulent faire la différence
———————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *